Comment a-t-il créé un club de chessboxing dans un petit village du Lot pour jouer aux échecs et à la boxe ?

Imaginez un petit village pittoresque dans le Lot, où les pions et les poings se rencontrent de manière spectaculaire. C’est ici que Raymond, passionné d’échecs et ancien boxeur amateur, a réussi à fusionner intelligence stratégique et force brute en créant le tout premier club de chessboxing. Découvrez comment ce mélange improbable d’échecs et de boxe attire de plus en plus d’adeptes, cherchant à tester leur agilité mentale et leur endurance physique, transformant ce village tranquille en une arène où chaque coup de poing et chaque coup de roi racontent une histoire captivante.

Découverte et inspiration #

Dans le paisible village d’Albas, peuplé de 522 âmes, une idée sportive peu conventionnelle a germé dans l’esprit de Pierre Gaboriaud. Passionné de boxe anglaise et habitué à orchestrer des parties d’échecs entre amis, Pierre a découvert le chessboxing sur YouTube. Cette discipline hybride, qui combine l’intensité de la boxe avec la réflexion stratégique des échecs, l’a tout de suite captivé. Convaincu du potentiel de ce sport singulier à enrichir la vie sociale et sportive de son village, il décida de passer à l’action.

La genèse du club #

Avec une détermination sans faille, Pierre a mis sur pied le club de Chessboxing d’Albas en mars dernier, après avoir obtenu l’adhésion et le soutien de ses amis et voisins. Il a soigneusement choisi l’ancien fournil du village comme lieu d’entraînement, profitant de son ambiance lumineuse et de sa rénovation récente. Pour légitimer son initiative, il l’a affiliée à la Fédération française, assurant ainsi une structure et des règles conformes aux standards nationaux.

À lire Comment un village palestinien est-il devenu le théâtre d’une crise à cause des démolitions et des attaques de colons ?

Un entraînement à double facette #

L’entraînement au club Albatros Fighting chess est diversifié pour répondre aux exigences physiques et mentales du chessboxing. Une session typique commence par des exercices physiques tels que la corde à sauter, le gainage, des pompes et des abdominaux, pour bien préparer les membres aux défis de la boxe. Après ces préparatifs, les participants enchaînent avec une session d’échecs. Le rythme alterne toutes les trois minutes entre combat physique et bataille intellectuelle, simulant les conditions d’une véritable compétition de chessboxing.

Préparation à la compétition #

Le club ne se contente pas de simples entraînements. Sous la tutelle que Pierre, les athlètes se préparent activement pour une compétition importante en septembre, organisée par l’Intellectuel Fight club. Les séances d’entraînement se tiennent deux fois par semaine, mais pour optimiser leur condition physique, les membres du club courent également sur les collines environnantes. Un entraînement rigoureux pour des performances qui mettront à l’épreuve autant le brawn que le brain.

Réflexion et stratégie: les clés du succès #

Au-delà de la force physique, le chessboxing exige une grande capacité de concentration et de gestion du stress. Dimitri Munoz, secrétaire de l’association, témoigne de l’impact positif de l’entraînement sur sa capacité à se calmer et à se recentrer pendant les périodes de haute pression dans son travail de chauffeur-livreur. Cette dualité entre les exigences physiques et mentales du chessboxing en fait non seulement un sport, mais aussi un outil de développement personnel profond.

À Albas, le club continue de prospérer, attirant ceux qui cherchent à repousser leurs limites tant physiquement qu’intellectuellement, démontrant que même dans les plus petites communautés, des passions grandes peuvent s’épanouir.

@faza.fr

Découvrez le Chessboxing, un sport qui mêle jeu d’échecs et boxe anglaise ♟️🥊 #chess #boxe #boxeanglaise #chessboxing #sport #pourtoi #fypシ #bonplan #paris ♬ son original – Faza.fr

levillaggio.fr - Le média des villageois est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :